L’équipe WiggWam

Base de données est un terme que l’on utilise souvent et qui paraît être entré dans le langage courant. Pourtant en discutant avec beaucoup de professionnels, il est évident que ce terme reste souvent flou et un peu imprécis, d’où cette définition qui peut paraître évidente mais ne l’est visiblement en rien.

Une base de données est un espace de stockage de données, structurées ou non, permettant de les partager ou d’y accéder rapidement au travers de recherches.

Pour illustrer cela, nous allons utiliser l’exemple d’Excel.
En soit Excel n’est pas un outil de base de données à proprement parlé, mais énormément d’organisations s’en servent pour cela, comme pour par exemple stocker des listings de contacts, de références produits, …

On voit donc dans cette illustration les deux dimensions du stockage des données :

Les données sont structurées en colonnes, et chaque colonne correspond à une information précise : le Nom, le téléphone, la référence produit, … Si je souhaite rechercher tous mes contacts d’une ville précise, je vais pouvoir dans Excel faire un filtre sur ma colonne « Ville » et obtenir le résultat très rapidement. La structuration des données me facilitent la recheche donc.
Chaque ligne de mon fichier va correspondre à une données particulière : exemple les coordonnées de Monsieur Michu. Donc si j’ai 3500 contacts, je vais avoir 3500 lignes de données dans mon fichier.
Excel répond donc effectivement à ce type de problématique très simple de stockage de données, bien qu’il dispose de quelques inconvénients, comme l’impossibilité de travailler à 2 en même temps sur un même fichier Excel entre autre.

Mais une base de données va aller plus loin car elle va permettre de lier des données entre elles pour éviter la redondance d’information (les doublons).

Prenons un exemple : dans mon fichier Excel je liste tous mes fournisseurs et dispose du nom de l’entreprise.

Dans un autre fichier, je vais lister toutes les informations concernant les factures que j’ai reçu de mes fournisseurs. Ces données vont être indépendantes, et je ne vais pas être en mesure de faire en sorte que lorsque je commence à taper le nom d’un fournisseur dans mon fichier de factures, le système identifie et mette en lien avec sa « fiche » de coordonnées, pour éviter de devoir ressaisir son nom et qualifier ma facture.

En revanche, avec un système de base de données, on va être en mesure de manière très simple de relier la fiche de contact du fournisseur, avec toutes les factures qu’il nous a fait, ou encore avec la liste des produits que vend ce fournisseur.

Ainsi, on ne saisit les données concernant le fournisseur q’une seule fois dans sa fiche, et si ses coordonnées changent, je n’aurais pas à modifier toutes les données qui sont en lien (l’adresse du fournisseur pour tous les produits par exemple).

Wikipédia

Une base de données (en anglais : database) est un outil permettant de stocker et de retrouver l’intégralité de données brutes ou d’informations en rapport avec un thème ou une activité ; celles-ci peuvent être de natures différentes et plus ou moins reliées entre elles1,2. Dans la très grande majorité des cas, ces informations sont très structurées, et la base est localisée dans un même lieu et sur un même support. Ce dernier est généralement informatisé.

La base de données est au centre des dispositifs informatiques de collecte, mise en forme, stockage, et utilisation d’informations.

Source Wikipedia

Billy le Geek

« Une base de données c’est tout simplement un ensemble de couches qui vont permettre de stocker et accéder à des données de manière simple.

Il y a d’une part le schéma de la base qui va définir sa structure, ses dépendances, ses contraintes d’intégrité, etc … et pour une autre part le SGBD qui va gérer l’accès aux données qui sont stockées en fonction des requêtes effectuées et relayées par la couche applicative utilisée par l’utilisateur.

Il existe différents types de base de données (SQL, NoSqQL), chacun de ces types ayant leur propre ecosystème d’éditeurs particliers.

Les principaux avantages de la base de données sont les contrôles de cohérence des données et la limitation de la redondance des informations du fait de la possibilité de lier les données entre elles et des contraintes d’intégrités déclarées. »

Opérateur hotlineJohn le Commercial

« Une base de données c’est juste IN-DI-SPEN-SABLE dans tout type d’organisation.

Vous allez pouvoir centraliser toutes vos données dans un système unique qui vous évitera les doubles saisies et vous permettra d’avoir des tableaux de bords pour faciliter votre management et votre pilotage.

Toutes les entreprises chez qui nous avons mis en place ces solutions ont considérablement augmenté leurs différents indicateurs de performance et réduit leurs coûts.

Cela va vous faire gagner un temps précieux ! Je pense que votre DAF et votre DSI vous féliciteront de ce choix. D’ailleurs, nous avons nous même ce type de système en interne. »